confit

confit, ite [ kɔ̃fi, it ] adj. et n. m.
XIIIe; de confire
1Que l'on a confit. confire. Les cornichons, petits concombres confits dans le vinaigre. Gésiers de canard confits (dans la graisse). Fruits confits : confiserie faite de fruits trempés dans des solutions de sucre, puis glacés ou givrés. Cake aux fruits confits. Salade confite : salade verte qui accidentellement s'est imbibée trop longtemps d'huile et de vinaigre.
(mil. XIIIe) Fig. Vx ÊTRE CONFIT EN, plein de. Un fils tout confit en malice. Mod. CONFIT EN DÉVOTION : très dévot. — Par ext. Littér. Figé et plus ou moins affecté. Figure, mine confite. « La crème des hommes : doux, paterne, même un peu confit » (A. Gide).
2 N. m. (1867) Préparation de certaines viandes cuites et conservées dans leur propre graisse. Confit d'oie, de canard. Confit de foie de porc (sorte de terrine).

confit Participe passé de confire. ● confit nom masculin (de confire) Viande ou volaille conservée dans la graisse (spécialité du Sud-Ouest). Produit, bain de traitement utilisé en peausserie, qui, par une action microbiologique et/ou enzymatique, dissout et modifie certains constituants de la peau, tendant à produire un cuir plus souple. ● confit (homonymes) nom masculin (de confire) confie forme conjuguée du verbe confier confient forme conjuguée du verbe confier confies forme conjuguée du verbe confier

confit, ite
adj. et n. m. Conservé dans du vinaigre, dans de la graisse, dans du sucre. Cuisse de canard confite. Fruits confits.
|| n. m. Préparation culinaire composée de viande cuite et conservée dans sa propre graisse. Confit d'oie, de canard.

⇒CONFIT, ITE, part. passé, adj. et subst. masc.
I.— Part. passé de confire.
II.— Emploi adj.
A.— [En parlant d'une substance animale ou végétale] Conservé dans le sucre, l'alcool, le vinaigre, l'huile, le sel ou la graisse. Marrons confits, olives confites. Tous les fruits, nature et confits; des montagnes de pâtisserie (CENDRARS, L'Or, 1925, p. 104).
Fruits confits. Fruits auxquels on a incorporé du sucre, tout en leur conservant leur aspect (cf. condit). Des fruits confits qui brillaient dans leur boîte, comme des joyaux dans un écrin de velours blanc (A. FRANCE, Le Petit Pierre, 1918, p. 272) :
1. À la fin du souper on servit des glaces, dites plombières. Tout le monde sait que ces sortes de glaces contiennent de petits fruits confits très délicats placés à la surface de la glace qui se sert dans un petit verre, sans y affecter la forme pyramidale.
BALZAC, Splendeurs et misères des courtisanes, 1844, p. 323.
Salade confite. Salade qui a macéré dans son assaisonnement d'huile et de vinaigre :
2. — (...) La salade, ça se mange sans faim... Vous n'allez pas laisser perdre de la romaine?
— Vous la mangerez confite demain, dit Madame Lerat. C'est meilleur confit.
ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 583.
P. anal. [En parlant d'un fruit parfaitement mûr] Confit dans son suc par l'action du soleil. Agenouillée devant un groseillier, elle [Aliette] en cueillait les dernières grappes, à demi confites par l'automne (O. FEUILLET, La Morte, 1886, p. 62). Et pour nous décider [à la cueillette des olives], nous nous servons d'un autre maître-mot de la profession : si nous attendons juillet, elles seront confites (GIONO, Chroniques, Noé, 1947, p. 58).
B.— Au fig., péj. [En parlant d'une pers.] Qui est imprégné d'un sentiment, figé dans une attitude, au point d'en perdre toute personnalité. Confit en dévotion. Ce pauvre homme sait prendre un air tout confit de respect à l'approche du prince (STENDHAL, La Chartreuse de Parme, 1839, p. 118). Cet homme était trop bon, trop parfait, trop confit (HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 357). Une ingénuité confite de vieille fille (COLETTE, La Naissance du jour, 1928, p. 11).
Rem. Cf. aussi confire A.
Figure, mine confite. Dépourvue de spontanéité. Elle pinça la bouche dans une sorte de grimace confite et rechignée (ZOLA, Madeleine Férat, 1868, p. 54) :
3. Le frère hôtelier n'avait pas au cimetière la tenue confite des ecclésiastiques, il marchait sur les tombes sans façon.
FLAUBERT, Par les champs et par les grèves, 1848, p. 192.
III.— Emploi subst. masc.
A.— ART CULIN. Viande cuite et conservée dans sa propre graisse. Confit d'oie. Les confits sont formés par les quartiers de l'oie débitée, cuits en leur graisse fondue; les pâtés viennent uniquement des foies développés à l'extrême (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 42). Les chaudrons de cuivre sur une étagère, et sur une autre les pots de confit alignés (MAURIAC, Le Sagouin, 1951, p. 106).
B.— PEAUSS. Bain dans lequel on fait macérer les peaux, pendant le chamoisage (cf. chamoiser). Confit d'excréments. Entre le déchaulage et le tannage, la peau est soumise au confitage : on prépare à l'avance la solution de confit (J. BÉRARD, J. GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 79).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-it]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1268 « cuve à confire les peaux » (E. BOILEAU, Métiers, éd. Lespinasse et Bonnardot, 2e part., titre XXX, XX); 2. 1900 « morceaux de volaille conservés dans la graisse » (DG). Part. passé substantivé de confire; 2 adaptation du gascon et languedocien confit (MISTRAL, PALAY). Fréq. abs. littér. :165.

2. confit [kɔ̃fi] n. m.
ÉTYM. V. 1268; du p. p. de confire.
1 Techn. Mélange d'eau et de son dans lequel on fait tremper les peaux de bêtes avant de les chamoiser.
2 (1890). Cour. Préparation (de certaines viandes cuites et mises en conserve dans leur propre graisse). || Préparer un confit d'oie. || Manger du confit de canard. || Confit de porc. || Cassoulet au confit d'oie.(Sans compl.). Confit d'oie ou de canard. || Une boîte de confit.
0 (…) elles ont été bien embarrassées pour faire souper tout ce monde. Cependant, moyennant quelques morceaux de confit chacun s'est déclaré satisfait (…)
Claude Mauriac, le Temps immobile, p. 46.
HOM. 1. Confit.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • confit — confit, ite 1. (kon fi, fi t ) part. passé de confire. 1°   Citrons, marrons confits.    On dit qu un fruit est confit sur l arbre, pour exprimer qu il est en sa pleine maturité et comme confit dans son suc par l action du soleil.    Salade… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Confit — de canard (confit de pierna de pato). El confit es una técnica de conservación que resulta de cocinar durante mucho tiempo a fuego muy lento unos alimentos en grasa o azúcar (almíbar). Se emplea tradicionalmente para piezas de carne que se… …   Wikipedia Español

  • Confit — Con fit, n. Same as {Comfit}. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • confit — obs. form of COMFIT (Cf. comfit) …   Etymology dictionary

  • confit — Confit, [conf]ite. part. Il a mesme signification que son verbe. On dit de certains fruits, qu Ils sont confits sur l arbre, quand ils sont extremement meurs & cuits par le soleil. On dit aussi figur. qu Elle est confite en devotion, pour dire,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • confit — [kōn fē′] n. meat or poultry, esp. duck or goose, cooked immersed in its own fat with herbs and other seasonings and then preserved within the solidified fat …   English World dictionary

  • Confit — Not to be confused with comfit. Confit (French, pronounced [kɔ̃fi] or in English con fee ) is a generic term for various kinds of food that have been immersed in a substance for both flavor and preservation. Sealed and stored in a cool place,… …   Wikipedia

  • Confit — Entenconfit Confit (von französisch confire, „einlegen, einkochen“) ist in Fett gekochtes und so haltbar gemachtes Fleisch. Traditionell wird dafür vor allem das Fleisch von Enten (Confit de canard), Gänsen (Confit d’oie) oder Schweinen verwendet …   Deutsch Wikipedia

  • Confit — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. confit de canard (ou d oie, ...) confit d oignons confit de fleurs fruit confit poivrons confits, tomates confites (exemple : Salade d asperges… …   Wikipédia en Français

  • confit — [[t]kɒ̱nfiː[/t]] confits N MASS Confit is meat such as goose or duck which has been cooked and preserved in its own fat. ...confit of duck …   English dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.